Eglise protestante unie des Alpes du Sud
Protestants dans les ALPES du SUD
Eclaireures Eclaireurs Unionistes de FRANCE
CIN'ETHIQUE
ACAT
40 ans de l'ACAT
Actions de l' A.C.A.T.
Journée départementale du 11 mai
Nuit des veilleurs
ACTIVITES MISSIONNAIRES
BIBLE ET PARTAGE
CHORALE
CERCLE DE SILENCE
ENTR'AIDE PROTESTANTE
GROUPE CIMADE
PAS EN NOTRE NOM
RELATIONS INTER-EGLISES
Journée départementale du 11 mai

Journée départementale du 11 mai à Saint-Laurent du Cros


Elle a débuté par un exposé sur l’hospitalité à accorder ou non aux demandeurs d’asile. Le terme « réfugié politique » est réducteur car les causes de l’exil sont multiples (ethniques, religieuses, nationalité, groupe social menacé ou persécuté). Les droits politiques sont inséparables des autres droits. Ce sont des droits fondamentaux, universels et indépendants.

L’hospitalité est un fondement de la civilisation ; l’autre est un semblable et si on ne voit que les différences, la peur nous rend agressif.

Vouloir assimiler les étrangers, c’est leur faire perdre leur identité, c’est les aliéner. Accepter d’intégrer, c’est garantir à chacun le minimum vital, les moyens pour être heureux. L’étranger devient citoyen.

Puis on a parlé des réseaux sanctuaires : mouvement de la société civile, indépendant et démocratique qui favorise la participation effective de tous ses membres, personnes et organisations, nationaux et migrants. Notre ville peut-elle devenir une ville sanctuaire ? Ce serait bénéfique pour tout le monde, pour un « bien vivre ensemble ».

Après un repas tiré des sacs, nous nous sommes retrouvés avec des paroissiens pour une célébration œcuménique au temple de Saint Laurent avec un prêtre  et notre pasteur. 7 mots clés pour dire le sort et l’expérience d’une personne demandeur d’asile à Gap : S’enfuir, Risquer, Arriver, Accueillir, Vivre, Se souvenir, S’engager. Chacun de ces mots est suivi par une référence à la Parole de Dieu, une prière, un psaume ou un silence et un chant.

Le lien a été fait entre ces diverses étapes en forme de prédication. Ce fut un moment très important de notre journée, autour d’un décor représentant les divers mots-clés, et des panneaux d’exposition de l’ACAT.

La journée s’est terminée par un temps de réflexion en groupes sur le fonctionnement de l’ACAT départementale et sur notre « feuille de choux régionale », le-Trait-d’Union.

Nous nous quittons à 17h, heureux de cette journée de partage et dans l’espoir de nous retrouver en 2015.

AccueilVIE DE L'EGLISENotre Journal, LA COMBESCUREPREDICATIONS dans les ALPES du SUDFINANCESPROJET DE VIEACTIVITES-MOUVEMENTSNOUS CONTACTER, SITES AMISUN PEU D'HISTOIRE