Eglise protestante unie des Alpes du Sud
Protestants dans les ALPES du SUD
Eclaireures Eclaireurs Unionistes de FRANCE
CIN'ETHIQUE
ACAT
40 ans de l'ACAT
Actions de l' A.C.A.T.
Journée départementale du 11 mai
Nuit des veilleurs
ACTIVITES MISSIONNAIRES
BIBLE ET PARTAGE
CHORALE
CERCLE DE SILENCE
ENTR'AIDE PROTESTANTE
GROUPE CIMADE
PAS EN NOTRE NOM
RELATIONS INTER-EGLISES
GROUPE CIMADE




Pour toute question : cimade05@gmail.com

Mieux connaître la CIMADE :
www.cimade.org


LA CIMADE :
"
 Ce n'est pas le respect de la loi qui est un absolu, mais celui du Droit "   Paul Ricoeur.



La Cimade (Comité inter-mouvement d'aide aux déplacés) a pour but de manifester une solidarité active avec ceux qui souffrent, qui sont opprimés et exploités et d’assurer leur défense, quelles que soient leur nationalité, leur position politique ou religieuse. » (Article 1 des statuts). 
 
La Cimade à Gap, en 2014, c'est 28 adhérents qui se réunissent une fois par mois pour faire le point sur les actions qu'ils mènent localement :

 -"Nous et Vous" : C'est une rencontre conviviale avec les migrants, qui a lieu tous les mercredis au centre social du centre ville. Cette action est menée en partenariat avec l'association MAPEmonde qui assure la partie "aide juridique" auprès des personnes migrantes.
 
-"Cinémade": Mise en place en 2013, en partenariat avec l'ASCCC (associations des spectateurs des cinémas le Centre et le Club), Cinémade est un temps de convivialité ou l'image est utilisée pour créer du lien entre migrants et autochtones. Un espace ou chacun peut s'exprimer en confiance. Le choix des films se fait collectivement : documentaires, fictions, créations originales, animations. 
La nouveauté, pour cette année, c'est la participation financière de la cimade au coût du billet afin que les enfants de migrants puissent participer  aux "Ciné-goûters" mis en place par le cinéma le Club, qui propose des séances de cinéma de qualité, pour les enfants de 4 à 8 ans.

 
- Militantes : cette année, nous allons essayer de recentrer notre action sur le militantisme, afin de faire connaître les valeurs défendues par la Cimade. De les faire connaître d'abord aux migrants eux-mêmes, afin qu'ils deviennent acteurs avec nous.
Nous profiterons aussi de ce site pour vous informer de nos actions ponctuelles et à long terme.
 

LE RESEAU SANCTUAIRE :




A GAP UNE SOIREE POUR

UN RESEAU DU « BIEN VIVRE ENSEMBLE »

Le mardi 21 avril 2015, la CIMADE 05 organisait une soirée pour faire connaître son projet : faire de Gap une ville d'accueil, une ville qui joue la carte de l'hospitalité envers les étrangers, une ville sanctuaire (voir encadré ci-dessous) où des personnes et des institutions oseraient poser des actes de résistance pour dire leur solidarité avec les demandeurs d'asile. Un espace pour dire que les peurs empêchent les réflexions fécondes. Un espace pour affirmer que les réactions xénophobes sont une impasse et qu'y résister est un impératif citoyen.

Parce que, à Gap comme ailleurs, la Cimade constate le désespoir, la précarité, et l'angoisse des personnes migrantes, elle souhaite, dans un premier temps, amplifier les nombreuses initiatives existantes en matière d'échange, d'entraide et de solidarité, puis les mettre en réseau avec tous les autres secteurs d'activité et les milieux sociaux de la ville .

Dans un deuxième temps, des espaces d'hospitalité inconditionnel, des espaces de protection des personnes, quelles que soient leurs origines, seront développés.

Cette soirée de sensibilisation a débuté autour d'un apéritif dînatoire préparé par les personnes migrantes. Puis, près de 200 personnes, individuels ou représentants d'associations et d'institutions, ont visionné un court-métrage « city of sanctuary » retraçant l'expérience sanctuaire dans une trentaine de villes en Angleterre, suivi d'un long métrage « Bien de chez nous » réalisé par le maire de Lasalle dans le Gard, village des Cévennes qui a accueilli 19 afghans en 2009 après la fermeture de Sangatte, puis deux familles roms.

La soirée s'est achevée par un débat et un bel enthousiasme autour du projet rebaptisé « réseau du Bien Vivre Ensemble ». Réseau que chaque participant est invité à rejoindre en proposant, selon ses possibilités : logement, aide aux devoirs, cours de français, amitié, travail... ou en organisant de belles rencontres festives avec ceux qui ne sont pas nés ici et avec ceux qui se sentent toujours d'ailleurs, parce qu'un nom ou une couleur de peau rappellent sans cesse l'exil de leurs parents ou de leurs grands-parents.


 

Pour concrétiser votre engagement vous pouvez télécharger la plaquette suivante, à imprimer et à envoyer à :

 Réseau Sanctuaire c/o LA CIMADE  Centre Social du centre ville Rue Pasteur prolongée  05000 Gap 
 


  La protection inconditionnelle de personnes persécutées et/ou en danger est une pratique ancienne. Dans l’antiquité, des temples ou sanctuaires, ainsi que des cités y étaient consacrés.

Aujourd’hui, le Réseau Sanctuaire est un mouvement international de lieux – organisations, églises, universités, villes – qui ont choisi de vivre et diffuser une culture d’accueil et d’hospitalité à l’égard des migrants et des réfugiés, particulièrement de ceux qui fuient des conditions de vie inacceptables pour eux, leur famille et leurs proches.

Les raisons de cet exil sont complexes, mêlant des causes économiques, politiques, environnementales et même existentielles.

 POUR TOUTE QUESTION  : reseau.sanctuaire05@gmail.com